Pourquoi t’écris? (Awal)

Il y a une question qui revient souvent sur la bouche de mes parents, ils me demandent quel intérêt pourrait avoir tout ce que je fais.

Je les vois souvent inquiets, durs par légitimité parce qu’il n’y a pas de quiétude dans cette société alors on m’oblige un peu à me cacher pour pouvoir extérioriser tout ce qui me remue et c’est assez confus en moi vu qu’on me censure et oblige à baisser le ton de ma voix, et contre tout ça je m’entête, cédant quelques fois à des accords et compromis qui accentue à chaque fois ma mélancolie.
J’avais déjà écrit un texte titré « pourquoi t’écris » en réponse un peu à tous les questionnements de ma maman qui a constamment peur pour mon devenir et les conséquences de ce que je ne m’interdis pas de dire et en réponses aussi aux questions de certaines personnes extérieures qui me demandent aussi pourquoi je slam et écris, et aujourd’hui en cette douce monotonie d’octobre, je dis à toute personne qui lit ceci, que je ne cherche ni les pousses en haut ni les cœurs qui éclatent, que je ne prétend pas être moraliste et ne suis pas une féministe enragée contre tous les mâles de sa société mais que je cherche tout simplement à m’exprimer et à faire vivre le don qui m’a été offert par le tout puissant, chose que bien des gens à talents devraient faire aussi.

Si vous avez un don quelconque développez-le et portez-le le plus haut possible, faite en sorte qu’à travers lui votre voix soit audible et quand on vous demandera quel intérêt vous cherchez, répondez-leur que vous êtes de ceux qui ont pour religion, l’expression.

Vidéo réalisé à partir des prestations des participants au projet Awal.

Texte et interprétation : Toute Fine

Vidéo : Toute fine

Laisser un commentaire