Oula

Toute Fine – « Oula »

Je n’ai aucun souvenir de moi enfant, j’oublie même par moment que je l’ai été.

Je n’ai d’ailleurs que de rares souvenirs de mes moments de bonheurs, seule persiste la mémoire de mes malheurs.
elle ne veut pas me quitter et j’ai très souvent pitié de ma personne et de ses semblables, qui rangent dans la box des futilités tout ce qui les a un jour ravivé et s’attachent d’une manière démesurée à toutes choses ayant rendu leur vie morose.

Je ressens souvent en moi comme une sorte de vacuité et je me mets donc à fouiner dans les vieilles boîtes en carton qui contiennent quelques bribes de mon enfance.

Je regarde les vieilles photographies prises par ma famille avec nostalgie, certaines sont plus ou moins récentes mais de ma mémoire quasi-absentes.

Il y’a des sourires sur les clichés c’est pour quoi ça s’est évaporée ou bien écrasée par tous les coups de la maturité.

Je te prends en photo à chaque instant, ça te fais plaisir quelques fois et te dérange en d’autres cas mais moi je persiste et en prends des tas de peur que comme moi, tu oublie à l’usure du temps ta vie douce et saine d’enfant

Laisser un commentaire