Entre le doute et le dénie

J’ai envie de suffoquer ici
Entre le doute et le déni
J’ai envie de n’être qu’un débris
De fuir ici, Ma vie
Ici se trouve ma satisfaction
J’aimerais voir mon âme sortir sans concession
À chaque fois qu’on me promet une quelconque passion.

Tu te retiendra Me dit-elle
Le temps d’une fausse étincelle
Tu y croira et chérira, La croyance que ça t’apportera
Et c’est quand tu pensera aller mieux que ça reviendra
Tu te retrouvera entrain de scruter ton reflet
Après avoir tout déballer.

Regarde bien au fond
Ce visage moribond
T’appartiens
Regarde bien au fond
Cette gencive maculée de sang
Est le lien qui te maintien à la mémoire de ce rien qui te fais
Tes larmes ne savent plus te laver
Tu ne sais plus aimer
Tu es faite de désintérêt
Et tes airs navrés
Ne sont que le reflet
De ce que tu cherche à esquiver.
Fait les bien rentrés
Arrête de respirer
Serre, pleure et laisse toi aller
Tu n’as pas besoin de duré
Déballe, déballe et puis cris fort « je suis désolée ».

J’ai envie de suffoquer ici
Entre le doute et le dénie
Toute noyée dans mon vomis.

Laisser un commentaire